Gérer une fichothèque avec le logiciel BDF

Commande : CRP-30 Modification des attributs des composants

Cette commande permet de modifier les attributs des différents composants du formulaire du corpus, aussi bien les champs de la fiche, les insertions de liens et les commentaires. Les attributs sont des couples clé/valeurs libres qui peuvent être utilisés par des extensions, pour des fonctions avancées qui n’ont pas de commandes assignées ou pour stocker des informations supplémentaires liées au composant. Un attribut est défini en suivant la syntaxe suivante {espace de nom}:{nom de la clé}=une ou plusieurs valeurs séparées par un point-virgule ;.

Attributs utilisés par le logiciel BDF

  • ficheform:classes : indique des noms de classes CSS supplémentaires qui seront attribuées au bloc <div> du composant du formulaire

  • ficheform:tooltip:{code de langue} : indique un petit texte d’aide disponible sous la forme d’une infobulle à côté du libellé du composant du formulaire, dans la langue indiquée par {code de langue}

  • ficheform:placeholder:{code de langue} : indique un petit texte d’aide affiché lorsque le composant du formulaire est vide, dans la langue indiquée par {code de langue}

  • ficheform:maxlength : indique un nombre de caractères maximal pour le champ, à utiliser surtout pour des champs propriété ou information avec des données quelconques (ajout d’un compteur de caractères)

  • ficheform:lang : indique la langue du champ, notamment pour préciser le dictionnaire à utiliser pour la correction orthographique

  • ficheform:spellcheck : indique si la correction orthographique doit être activée ou non pour ce champ (valeur true ou false)

  • ficheform:groups : groupes auxquels appartient le composant

  • ficheform:condition : condition d’affichage (uniquement pour les commentaires, voir Comment conditionner l’affichage d’un commentaire à la présence d’un ou plusieurs champs  ?)

  • role:read : rôles avec accès en lecture

  • role:write : rôles avec accès en écriture

Précision sur les attributs role:

role:read indique les rôles qui ont un accès en lecture au composant, il faut indiquer les noms techniques des rôles ou les valeurs _default pour le rôle par défaut et _admin pour les personnes détentrices du droit d’administration global (Note : il n’est pas nécessaire de préciser ce dernier si d’autres rôles sont définis car une telle personne a toujours tous les droits, cette valeur n’est utile qui l’insertion est réservée exclusivement aux personnes administratrices). Une personne qui ne répondra pas au critère ne verra pas le composant dans les formulaires, l’affichage et l’export tabulaire par défaut, elle pourra cependant la voir si un gabarit de transformation ou un export tabulaire personnalisé lui est proposé. Ce n’est donc pas une interdiction stricte.

role:write indique les rôles qui ont un accès en écriture à l’insertion, le principe est le même que le rôle role:read à ceci près que c’est uniquement dans le formulaire de saisie que l’insertion n’apparait pas. role:read a une préséance sur role:write, c’est à dire que si une personne n’est pas autorisée à la lecture par role:read, elle n’aura pas non plus accès à l’écriture quelque soit la valeur de role:write.